De quand date l'étiquette de vin ?

Aujourd’hui indiscutable, la présence de l’étiquette sur la bouteille de vin nous paraît évidente.
Pourtant, il fut un temps pas si lointain ou aucune bouteille n’avait d’étiquette.
En effet, à la fin du 18ème siècle, les vins étaient commercialisés en barrique et envoyés par bateau en Angleterre, aux Pays-Bas et dans les pays nordiques. Aucune identification possible.

Plus tard, pour reconnaître les vins, quelques solutions furent mises en place. Bouchage en cire de couleurs différentes, marquages et peintures sur la bouteille avec des résultats forcément décevants.

Ce n’est qu’au début du 19ème, que les premières étiquettes voient le jour à Bordeaux en 1818 via les procédés de lithographie. Malheureusement elles sont coûteuses et réservées aux domaines à l’aisance financière certaine.

Un fait majeur de l’histoire du vin va pourtant changer la donne : le phylloxéra, ce petit puceron originaire des Etats-Unis vient ravager l’essentiel du vignoble mondial au 20ème siècle (premier signalement dans les années 1860). Ainsi, pour garantir la réputation de leurs vins et pour contrer les vignerons peu scrupuleux qui s’approvisionnaient en vin nord-africain, les bordelais ont commencé à identifier plus sérieusement l’origine de leurs cuvées via l’étiquette.

Ces étiquettes avec leur mention d’origine sont d’ailleurs le point de départ de la création des AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) officiellement utilisées dès 1935.

 

Source : Actu.fr

précédent suivant

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en poster un!

Laissez un commentaire

FR
FR